28-08-2017 / Agence Nouveau nom et Exposition

Daufresne - Le Garrec & Associés devient Séméio architecture et s'expose à la galerie d'architecture du 31 août au 21 septembre 2017.

Séméio architecture devient le nouveau nom de Daufresne, Le Garrec & associés. Le développement de l’agence initialement créée par Marc Daufresne et Ivan Le Garrec et l’arrivée de trois nouveaux associés – Carine Deschamps, Silvère Weiss et Paul Jubert - conduisent à réinventer l’agence sous ce nom qui incarne cette nouvelle configuration et le sens accumulé de sa pratique au fil des projets et des réflexions.

Séméio - « le signe » en grec est la racine de tout le lexique de la sémiologie.
Ce nom exprime un des vecteurs forts de l’agence qui est de toujours considérer un bâtiment comme un élément interagissant avec un monde, un signe prenant son sens de son rapport avec d’autres signes, un événement plastique qui transforme par sa présence nouvelle le contexte dans lequel il surgit et qui est transformé par lui.
L’architecture raconte une histoire et il y a, pour reprendre les mots de Paul Ricœur, une « narration architecturale » : l’architecture n’est pas seulement forme et espace mais aussi récit, insertion d’un nouvel épisode dans une trame culturelle qui constitue l’univers proprement humain.

exposition du 31 août au 23 septembre 2017

Sémiose : « la signification d’un signe en fonction du contexte »
L’architecture fonde sa pratique sur une double sollicitation : la création de lieux de vies au sens large et leur insertion dans un monde déjà constitué. C’est de cette dualité agissante, de ce va et vient entre la destination interne de ce qui est construit et de son action en retour sur l’environnement au sein duquel le bâtiment surgit, que chaque projet trouve son équilibre, son souffle et sa signification.

De la multiplicité infinie des situations concrètes nous pouvons dégager des postures fondamentales de la pratique architecturale, comme se dégagent les postures d’arts martiaux à partir des infinies possibilités spatiales des corps, qui vont pouvoir s’enchainer pour répondre aux différentes situations mouvantes des histoires et des lieux.

L’exposition va présenter le travail de l’agence à travers cinq postures fondamentales : surgissement, immersion, mouvement, métamorphose, enveloppement.

Ces cinq postures correspondent à des enjeux multiples et toujours spécifiques : données programmatiques, configurations contextuelles, intensités des réponses émotionnelles, strates d’histoires accumulées, amplitudes des projets.